Avant de partir au Brésil il faisait très très très froid et j'avais un encours qui traînait depuis quelques temps avec une laine ne me plaisait pas vraiment (sa composition inconnue au bataillon mais je pense qui contient un peu d'acrylique...), malgré le design ingénieux du modèle vu autour du cou d'Hélène lors du concert unique de pianos devant le petit palais un dimanche matin (souvenir inoubliable). Dès que je l'ai vu, je l'ai voulu, mais il fallait qu'elle mette ses notes au propre!!!. Donc après mon "romy mariana", j'ai repris cet encours mais je n'ai pas eu le temps de le terminer avant le décollage. Au retour de mon voyage pas moyen d'y échapper, je n'aime pas avoir plusieurs encours surtout quand c'est un modèle qui me tient à cœur; alors j'ai joué au poinçonneur des lilas, qui faisait des trous, des p'tits trous, encore des p'tits trous... (là vous allez me haïr très très fort, pour vous avoir mis cet air dans la tête) pour en arriver là grâce à Cléonis:

P1020697_2

P1020699_2

P1020700

P1020716

P1020718

modèle "Porte des Lilas " de Cléonis, laine inconnue, aig. n°4

La construction est tout à fait ingénieuse et permet de s'arrêter avant la fin de la 3ème section par manque de laine (ce qui a été mon cas) ou lorsque que vous en avez assez de vous prendre pour le poiçonneur des lilas, mais vu l'ampleur de mon châle ce n'est pas gênant; petit plus aussi qui a son importance : le châle est totalement réversible!

Un clic et allez "Porte des Lilas" admirer la version originale d'Hélène qui a encore dans ses tiroirs des tas de merveilles à vous dévoiler (hihi je te mets la pression, faut assumer ta notoriété et ton talent !). Faut juste qu'elle prenne le temps de les écrire et croyez moi, c'est du boulot!!!

Un grand merci ma belle  pour cette chouette aventure et pour ta confiance; désolée d'avoir mis du temps à le tricoter, d'autres impératifs étant venus perturber mon emploi du temps...